A l’occasion de la sortie de “Gaston Lagaffe”, gros plan sur le méconnu “Fais gaffe à la gaffe !”, une comédie datant du début des années 1980 qui est elle aussi adaptée de la célèbre bande-dessiné de Franquin.

Sorti le 1er avril 1981 et ayant fait 601 378 entrées sur le sol français, Fais gaffe à la gaffe ! est le premier film de Paul Boujenah (petit frère de Michel Boujenah). Cette comédie librement adaptée de la bande-dessinée d’André Franquin voit Roger Mirmont dans le rôle de “G”, un employé qui se fait renvoyer du magasin où il travaille par son chef Prunus (Daniel Prévost) à cause de ses nombreuses gaffes. Quelques minutes plus tard, il fait la rencontre du grand éditeur Dumoulin (François Maistre) suite à un accident de voiture, qui lui procure un emploi pour qu’il puisse rembourser les dégâts causés à son véhicule. “G” devient alors un peu l’homme à tout faire de l’entreprise… 

La particularité de Fais gaffe à la gaffe ! réside dans le fait qu’il s’agit d’une adaptation officieuse de la bande dessinée “Gaston”, puisque Franquin ne voulait pas qu’elle donne lieu à un film. Le dessinateur belge a alors autorisé Paul Boujenah et les producteurs à reprendre les gags présents dans son oeuvre, mais pas les personnages. C’est ainsi que les noms des protagonistes ont été changés pour le long métrage : Gaston s’appelle “G”, Prunelle “Prunus”, Mademoiselle Jeanne “Pénélope” (Marie-Anne Chazel) et M. De Mesmaeker “Mercantilos” (Marco Perrin). Dans l’ouvrage “Et Franquin créa Lagaffe”, Franquin avait expliqué au sujet de Fais gaffe à la gaffe ! :

“Je n’ai pas participé à la préparation du film. Nous étions d’ailleurs dans une situation fausse : je ne voulais pas qu’on adapte Gaston (…). Mais les producteurs avaient tout intérêt à rappeler le personnage. Ils s’en sont rapprochés autant qu’ils ont pu. D’ailleurs l’affiche y faisait référence (le pull vert, le titre…) Enfin, j’avais beaucoup de sympathie pour cette jeune équipe, mais je ne me suis jamais excité pour le film. J’avais mis un veto pour les noms, mais tout le reste s’y trouvait plus ou moins, ils s’en étaient fort rapprochés, et je le regrettais. (…) On ne peut pas dire que le résultat fut bon… Mais il y avait une certaine qualité d’enthousiasme qui se sentait.”

Pour l’anecdote, notons qu’une certaine Lorraine Bracco est créditée dans le rôle de la secrétaire dans Fais gaffe à la gaffe !. Cette actrice américaine célèbre, entre autres, pour ses rôles dans le film de Martin Scorsese Les Affranchis et la série mafieuse de HBO Les Soprano, a eu l’opportunité de jouer dans le film de Paul Boujenah lorsqu’elle vivait en France et travaillait comme mannequin pour Jean-Paul Gaultier. En 1979, elle a connu sa première expérience cinématographique grâce à Duos sur canapé avec Jean Lefebvre et Michel Galabru, ce qui l’a poussée à poursuivre dans cette voie et jouer dans Mais qu’est-ce que j’ai fait au Bon Dieu pour avoir une femme qui boit dans les cafés avec les hommes ? avec… Michel Boujenah.

Gaston Lagaffe Bande-annonce VF

 

NewSimulationShoes News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *