Ancien collaborateur de Miramax Films, Scott Rosenberg publie sur les réseaux sociaux une longue lettre dans laquelle il confesse avoir fermé les yeux sur les agissements du producteur Harvey Weinstein.

Le scénariste Scott Rosenberg, qui a démarré sa carrière au milieu des années 1990 en travaillant avec les frères Weinstein au sein de la société Miramax Films, a choisi Facebook pour publier une longue missive déclarant qu’il n’ignorait pas le comportement d’Harvey Weinstein. Il va même plus loin : comme il le répète plusieurs fois dans sa publication, “Tout le monde savait, put***”.

Click Here: Crystal Palace Shop

Il précise cependant que, même si tout Hollywood était au courant, la nature exacte des agressions sexuelles d’Harvey Weinstein n’était pas de notoriété publique. Mais Scott Rosenberg présente ses excuses à toutes les femmes qui en ont été les victimes. Il explique que les faveurs que lui accordaient les deux producteurs lui ont fait oublier l’essentiel.

Scott Rosenberg a pu porter à l’écran ses premiers films, Dernières heures à Denver et Beautiful Girls grâce aux frères Weinstein, du temps où ils travaillaient pour la Miramax, c’est-à-dire avant que la Weinstein Company n’émerge. Il insiste dans son texte sur la notoriété du comportement d’Harvey Weinstein et presse de se manifester tous ceux qui, comme lui, étaient au courant de ce qu’il se passait.

Affaire Weinstein : licenciement, témoignages, poursuites… Les conséquences du scandale

Dans la reproduction de ce texte publiée par Deadline, on peut lire ces dernières lignes :

“Vous savez qui vous êtes.

Vous savez que vous saviez.

Et vous savez comment je le sais ?

Parce que j’étais là, avec vous.

Et parce que tout le monde savait, put***.”

Même s’il ne s’agit pas du témoignage d’une victime, ce long texte signé d’un ancien collaborateur des producteurs vient s’ajouter à une série accablante d’accusations qui affluent depuis le début de l’affaire Harvey Weinstein, le jeudi 5 octobre 2017. Le magnat de l’industrie cinématographique a depuis été écarté de la Weinstein Company, désormais en vente.

La parole se libérant, d’autres grandes figures de l’industrie sont elles aussi montrées du doigt, comme le patron d’Amazon Studios Roy Price ou le réalisateur James Toback.

NewSimulationShoes News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *