Pour la huitième saison de The Voice, Julien Clerc a accepté de s’asseoir dans l’un des célèbres fauteuils rouges de coachs. Pour le plus grand plaisir de son fils Léonard, fan de l’émission. Agé de 10 ans, le jeune garçon s’est d’ailleurs amusé à lancer un étonnant défi à son papa lors du tournage des premiers numéros.

Julien Clerc va donner de la voix lors de la nouvelle saison de The Voice, diffusée très prochainement sur TF1. Après le départ de Florent Pagny, le chanteur a rejoint l’équipe de coachs pour cette huitième édition, dont les tournages ont débuté en novembre dernier. Et le petit nouveau s’est rapidement fait une place aux côtés des plus chevronnés Mika (fidèle au poste), Soprano (qui débarque de la version Kids), et Jenifer (qui retrouve son fauteuil après quelques années d’absence). Après 50 ans de carrière, Julien Clerc a choisi de sortir de sa zone de confort et d’assumer un nouveau rôle, pour le plus grand plaisir de son fils, fan de l’émission.

A 70 ans, Julien Clerc est l’heureux papa d’un petit Léonard, âgé de 10 ans. Et c’est aussi pour lui qu’il a accepté de participer à The Voice. Dans les colonnes de Gala, en kiosque ce jeudi, le chanteur a fait de tendres confidences sur son fils : “Il a des goûts éclectiques et s’intéresse à beaucoup de choses. Je suis heureux qu’il puisse voir comment se fabrique cette émission qu’il aime regarder.” Lors des premiers enregistrements de l’émission, Julien Clerc a emmené son fils avec lui pour lui faire découvrir les coulisses du tournage. Et évidemment, le jeune garçon n’a pu résister et s’est assis sur le mythique fauteuil rouge de coach qu’il s’est amusé à faire tourner.

Espiègle et joueur, Léonard ne manque certainement pas d’humour. Le garçon a d’ailleurs lancé un délirant défi à son père : celui de presser son buzzer rouge en ‘dabant’. Geste popularisé par les rappeurs américains et adopté par les footballeurs, le dab (qui consiste à tendre un bras en l’air sur le côté tout en plongeant sa tête tournée dans le coude du second) est très tendance chez les plus jeunes. Chez les adultes, il a en revanche plutôt une connotation ringarde. Surtout depuis qu’il a été repris par nombre de politiques. Emmanuel Macron en est notamment friand.

Mais qu’importe, Julien Clerc n’a pas reculé devant le potentiel d’embarras de ce geste et accompli sa mission. Car malgré leur importante différence d’âge, ce papa de 70 ans est très proche de son fils.

Crédits photos : Pierre Perusseau / Bestimage

NewSimulationShoes News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *