Nouveau feuilleton judiciaire au sujet de l’héritage de Johnny Hallyday ce jeudi 24 mai. Au programme : organisation du calendrier de la procédure et discussion sur une possible médiation entre les différentes parties. Une négociation qui semble aujourd’hui bien compliquée à réaliser…

Depuis des semaines, le clan Hallyday se déchire autour de l’héritage laissé par Johnny Hallyday avant de mourir dans la nuit du 5 décembre 2017. Après un premier acte judiciaire le 13 avril dernier, qui s’est soldé par le gel des biens immobiliers du rockeur et le refus d’un droit de regard sur l’album posthume pour les deux ainés, un deuxième acte concernant l’héritage de l’idole des jeunes doit se jouer ce jeudi 24 mai.

Au cours de cette nouvelle étape, “il s’agit pour les magistratset avocats d’organiser le calendrier de la procédure sur le fond qui examinera la demande de Laura Smet et David Hallyday de retoquer le testament américain de leur père” rapportent nos confrères du Parisien ce jeudi 24 mai. Les juges devraient également demander aux trois parties si elles ne préfèrent pas une médiation plutôt qu’une procédure longue et couteuse.

Dans sa longue interview donnée au Point, Laeticia Hallyday se disait prête à pardonner : “Je les attends les bras ouverts”. Emmanuel Ravanas, l’un des avocats de Laura Smet avait appelé à une conciliation avant le 15 juin, date où Johnny Hallyday aurait fêté ses 75 ans. Mais pour l’heure, aucune négociation n’a été entamée. Du côté de David Hallyday, qui semble plus en retrait dans cette affaire, son avocat l’assure “ce n’est pas un va-t-en guerre. Il ne veut pas être exclu de l’héritage artistique” a confié Carine Piccio avant d’ajouter : “Nous ne sommes pas opposés sur le principe à une médiation. Mais personne ne nous a contactés.”

Crédits photos : Abaca

Click Here: COLLINGWOOD MAGPIES 2019

NewSimulationShoes News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *