Les 25 et 26 janvier dernier, Emmanuel Macron était en déplacement dans le Puy-de-Dôme. Comme souvent lorsqu’il rencontre les Français, le président de la République s’est prêté au jeu des selfies et des autographes. Lors de ce bain de foule, un échange quelque peu étonnant a été repéré par les caméras de Quotidien, entre le chef d’Etat et son garde corps.

Comme ses prédécesseurs, Emmanuel Macron possède de nombreux garde du corps afin d’assurer sa sécurité. Dans un documentaire intitulé Les coulisses d’une victoire, les français avaient découvert l’un d’eux, le colosse Makao, au gabarit très imposant. Très amical, on voyait le sympathique congolais de 130 kilos s’amuser à multiplier les selfies avec les touristes.

Mais cette fois ci, c’est un policier, visiblement très proche du président de la République qui fait parler de lui. En déplacement à Clermont-Ferrand, Emmanuel Macron a reçu de nombreuses demandes d’autographes. Pour les signer, le chef de l’Etat s’est trouvé bien ennuyé, n’ayant aucun support solide pour écrire. L’un de ses gardes du corps lui a alors proposé une sacoche pour s’appuyer, mais elle s’est révélée inefficace, parce que trop souple. « En fait, c’est de la daube » a admis le policier.

D’humeur taquine, le chef de l’Etat a alors commenté que si ses gardes du corps n’avaient pas de support rigide, c’était parce « qu’ils n’en ont jamais trouvé un qui sait écrire ». Emmanuel Macron a beaucoup ri à sa blague, le policier lui a alors répondu « enfoiré », sur le même ton de la plaisanterie, comme on pourrait le dire à un ami proche. Ce dernier a même ajouté « oh le salaud », alors que le chef de l’Etat continuait de rire à la plaisanterie. Une petite blague entre les deux hommes qui aurait dû passer inaperçue mais qui a été enregistrée par nos confrères de l’émission Quotidien.

Crédits photos : Best Image

NewSimulationShoes News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *