Un document a été remis à tous ceux venus se recueillir devant la dépouille de René Angélil.

Montréal, de notre envoyé spécial

Au recto, une photo de René Angélil, avec son nom et les dates 1942–2016. Au verso, ce texte, en français et en anglais : « J’ai compris que ma carrière était d’une certaine manière son chef-d’oeuvre, sa chanson, sa symphonie à lui. L’idée qu’elle puisse rester inachevée l’aurait peiné terriblement. J’ai compris que, si jamais il disparaissait, je devrais continuer, sans lui, pour lui. » En bas du carton, juste le nom de Céline Dion.

Distribué à tous ceux qui pénètrent dans la Basilique Notre-Dame de Montréal, ce carton ressemble aux derniers mots de Céline Dion à René Angélil, dont la dépouille mortelle est exposée le 22 janvier, la veille de ses funérailles nationales. Au travers de ces mots, la star affirme également qu’elle ne mettra pas terme à sa carrière suite à la disparition de son mari et imprésario, bien au contraire. Cette citation est tirée de l’ouvrage Ma vie mon rêve de Georges-Hebert Germain, sorti en 2005. Célèbre journaliste, scénariste, biographe, essayiste et écrivain québécois, ce dernier s’est éteint le 15 novembre dernier d’une tumeur au cerveau.

Click Here: new zealand rugby team jerseys

NewSimulationShoes News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *