Quelle est l’histoire derrière la présence de Léa Seydoux dans le prochain James Bond (Spectre, en salles le 11 novembre) ? La directrice de casting raconte.

Londres, Paris et maintenant Mexico. Léa Seydoux et le reste de l’équipe de James Bond poursuivent la tournée internationale de promotion pour le nouveau James Bond, Spectre. Ils se sont arrêtés dans la capitale mexicaine où a été tournée la scène d’introduction du film d’espionnage. L’occasion pour Debbie McWilliams, directrice de casting pour les femmes de la franchise (depuis 1981) de dévoiler quelques secrets sur l’actrice française. “Léa est arrivée terrifiée pour son casting, affirme t-elle au Parisien. Elle ne pouvait pas dire un mot. Je lui ai dit : ‘Arrêtons-là pour le moment, je sais que tu es une grande actrice, on recommencera une autre fois’. Elle est partie et, une demi-heure plus tard, nous a appelés pour nous dire qu’elle était prête à recommencer. Sa nouvelle audition était parfaite.”

Click Here: Maori All Blacks Store

On se souvient que Léa Seydoux a confié elle-même qu’elle a dû avaler quelques gorgées de bière pour faire passer son stress. Ça a porté ses fruits. Toujours très honnête, Debbie McWilliams reconnaît que la comédienne de 30 ans a des atout non négligeables. “Si la fille a la taille mannequin et qu’en plus elle joue bien, ça aide, lance t-elle. Un sale caractère assumé, c’est une bonne chose pour jouer en face d’une forte personnalité comme Daniel Craig”. À l’origine de la présence de Carole Bouquet, Olga Kurylenko ou encore Eva Green en tant que James Bond girl, elle sait de quoi elle parle.

NewSimulationShoes News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *