Après plusieurs boulots, Ricky devient livreur indépendant pour le compte d’une seule entreprise. Pour faire vivre leur famille, lui et son épouse Abby travaillent avec acharnement et ne comptent pas leurs heures. “La pression sur la famille est très forte parce que les parents ne sont pas présents pour les enfants”, indique le réalisateur de Sorry We Missed You, Ken Loach.Des travailleurs précaires invités lors d’une séance à ParisDans cette famille unie, les liens parents-enfants sont fragilisés par la précarité. Ce film britannique très engagé a été présenté à Paris en présence du réalisateur. Pour l’occasion, de jeunes travailleurs précaires étaient venus témoigner. Ken Loach livre un réquisitoire implacable contre l’uberisaton de la société et un regard cru sur nos conditions de travail. La tendresse subsiste malgré tout.Sorry We Missed You de Ken Loach sort mercredi 23 octobre au cinémaLe JT

  • JT de 19/20 du dimanche 20 octobre 2019 L’intégrale

Les autres sujets du JT

  • 1

    SNCF : troisième jour de galère pour les voyageurs

  • 2

    Grève SNCF : Guillaume Pepy rassure les cheminots sur la sécurité

  • 3

    Intempéries : l’Hérault frappé par une violente tornade

  • 4

    Brexit : Boris Johnson adresse deux lettres contradictoires à Bruxelles

  • 5

    Liban : quatrième jour de manifestations

  • 6

    Municipales : un examen pour les candidats

  • 7

    Hautes-Alpes : le téléphérique qui fait polémique

  • 8

    Aviation : le plus long vol jamais effectué sans escale

Click Here: Putters

NewSimulationShoes News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *