Les manifestants ne veulent rien lâcher à Hong Kong, alors ils occupent le terrain, mercredi 12 juin. Dès la nuit tombée, devant le parlement local, les contestataires ont érigé des barricades. Les affrontements avec les forces de l’ordre se sont arrêtées, mais la tension reste vive. La journée avait commencé dans le chaos avec des scènes de guérilla urbaine en plein centre-ville. Du jamais-vu à Hong Kong depuis la rétrocession à la Chine en 1997.70 blessés au moinsPour disperser la foule, les policiers ont fait usage de la force : gaz lacrymogène, gaz au poivre et balles en caoutchouc. 70 personnes au moins ont été blessées. Mais pas de quoi décourager les manifestants, souvent jeunes et très déterminés. Ils ne veulent pas du texte qui prévoit que tout justiciable hongkongais puisse être transféré en Chine. Ils ont remporté une première victoire avec le report sine die de l’examen du texte et de son vote par le parlement local. Mais, favorable à Pékin, ce dernier ne compte pas renoncer à son projet.Le JT

  • Grand Soir 3 du mercredi 12 juin 2019 L’intégrale

Les autres sujets du JT

  • 1

    Édouard Philippe a dessiné les contours de l’acte II du quinquennat

  • 2

    Édouard Philippe contente tout le monde

  • 3

    Édouard Philippe a largement obtenu la confiance de l’Assemblée nationale

  • 4

    Le gouvernement diminue les impôts et fait travailler davantage les Français

  • 5

    L’anesthésiste de Besançon, soupçonné d’empoisonnements mortels, reste libre

  • 6

    Eurozapping : manifestation réprimée en Russie, 5 grammes de plastique ingérés par semaine

  • 7

    L’Eglise face au tabou des enfants de prêtres et de religieuses

NewSimulationShoes News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *