Emmanuel Macron s’est montré inflexible lundi 31 décembre pour ses vœux présidentiels. Sur la forme, la journaliste de France 3 Catherine Demangeat a trouvé le président de la République “plutôt bon”. “On a vu un chef de l’État déterminé, énergique, s’exprimant debout. Rien à voir avec celui du 10 décembre dernier lorsqu’il était intervenu sous la pression des ‘gilets jaunes’ pour annoncer 10 milliards en faveur du pouvoir d’achat”. Ce soir, pas d’annonces de la part d’Emmanuel Macron, “il a juste promis d’écrire aux Français pour préciser les contours du grand débat national qui doit commencer mi-janvier”, poursuit la journaliste en plateau.Trois vœux pour 2019Quant aux “gilets jaunes”, s’il ne les a jamais cités, le chef de l’État y a fait plusieurs fois allusion avec “fermeté à l’égard de certains porte-voix et empathie à l’égard des plus fragiles”.Sur le fond en revanche, pas de changement. “Le message est clair. Il maintient le cap. Il a redit qu’il entend lancer en 2019 les réformes de l’assurance chômage, des retraites et de la fonction publique. Et il a formulé trois vœux : un vœu de vérité, un vœu de dignité, et enfin un vœu d’espoir”, conclut Catherine Demangeat.Le JT

  • Grand Soir 3 du mardi 1 janvier 2019 L’intégrale

Les autres sujets du JT

  • 1

    Saint-Sylvestre : 250 000 personnes sur les Champs-Élysées pour célébrer la nouvelle année

  • 2

    Réveillon de la Saint-Sylvestre : 200 “gilets jaunes” présents sur les Champs-Élysées

  • 3

    Vœux d’Emmanuel Macron : qu’en ont pensé les “gilets jaunes” ?

  • 4

    Reims : des “gilets jeunes” pas du tout convaincus par les vœux d’Emmanuel Macron

  • 5

    Nouvel An : les changements en 2019

Click Here: Cardiff Blues Store

NewSimulationShoes News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *