Des bactéries pathogènes variées se développent dans certains modèles de machines à café, notamment les célèbres machines à dosettes tant appréciées par George Clooney, selon une étude espagnole publiée dans la revue Nature.

Les chercheurs espagnols ont étudié tout particulièrement les machines de la marque Nespresso puisqu'il s'agit des modèles les plus répandus.

Des chercheurs de l’université de Valence en Espagne ont constaté l’existence d’une communauté bactérienne variée dans toutes les machines à café de leur échantillon. Les scientifiques ont observé neuf machines Nespresso utilisées pendant au moins un an, soit dans le cadre domestique, soit à l’université, et une machine de la marque allemande Krups. “Nous avons choisi un des systèmes de préparation de café les plus répandus, Nespresso, en raison de sa popularité et de son caractère standard“, expliquent les chercheurs. “Elles permettent ainsi d’avoir un spectre très large d’observation“ ajoutent-ils.  Entre 35 et 67 types de bactéries selon les machinesQuel que soit le fabricant, les résultats sont les mêmes: “Toutes les machines ont révélé une diversité bactérienne significative, avec un total de genres identifiés de 35 à 67“, soit une quantité “modérément à fortement abondante“. Parmi eux figurent des “genres bactériens avec des propriétés pathogènes“, notent-ils. C’est-à-dire qui engendrent des maladies.Une découverte étonnante dans la mesure où la

caféine, présente dans le

café, le

thé et certaines boissons gazeuses, possède des propriétés antibactériennes connues.Une prolifération depuis le réservoir à capsules usagéesLes chercheurs se sont aperçus que les bactéries commençaient à se développer dans le réservoir à capsules usagées pour dans un deuxième temps se propager à l’ensemble de la machine. Ils soulignent que même après un rinçage du compartiment incriminé, les bactéries reviennent vite.D’où la nécessité d’entretenir sa machine et d’en assurer une bonne hygiène. L’étude recommande de nettoyer régulièrement la grille d’égouttage et de soutien de la tasse et le bac à capsules avec un produit antibactérien pour éviter la contamination de la boisson.La marque Nespresso préconise quant à elle un détartrage complet tous les 2 à 3 mois pour éliminer le dépôt de calcaire en utilisant un détergent dégraissant et détartrant, mais aussi de nettoyer régulièrement les filtres, le porte-filtre et la douchette. AFP/Relaxnews Source : The coffee-machine bacteriome: biodiversity and colonisation of the wasted coffee tray leach ; Cristina Vilanova, Alba Iglesias, Manuel Porcar ; étude publiée dans la revue Nature le 23 novembre 2015 (

abstract en ligne)Click Here: kanken kids cheap

NewSimulationShoes News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *