Selon un sondage Opinion Way pour la clinique Eugin en Espagne, les Français ne seraient pas assez informés sur les différentes pratiques cliniques et biologiques d’aide à la fécondation. Conséquence, de nombreuses idées reçues circulent sur la procréation médicale assistée (PMA).

Selon un sondage récent, 31% des Français pensent que les couples de femmes homosexuelles sont éligibles à la PMA alors qu'elle n'est autorisée que pour les couples hétérosexuels.

En France, 3 % des naissances sont issues de la

PMA, soit 24 000 naissances par an. Les trois pratiques cliniques et biologiques d’aide à la fécondation en France sont l’

insémination artificielle, la

fécondation in vitro (FIV) et la

fécondation par micro injection (ICSI). Mais les Français sont-ils bien informés sur ces pratiques et leur cadre légal ?Les résultats d’une enquête menée par la clinique Eugin (spécialisée dans la PMA) montrent que 86 % des Français interrogés disent avoir “déjà entendu parler“ de la PMA. Mais si l’on creuse un peu, on s’aperçoit que le niveau de connaissances reste limité : 2 Français sur 10 (18 %) avouent ne pas connaitre les techniques que recouvre la PMA. 63 % citent les techniques d’insémination artificielle et 59 % les FIV. Pour 40 % d’entre eux, la

congélation d’ovocytes ferait partie des techniques d’aide à la fécondation. Même chose pour la gestation pour autrui (

GPA) citée par 22 % des sondés. Or ces pratiques ne rentrent pas dans le cadre de la PMA en France.Les Français ne savent pas qui est éligible à la PMA En France, la PMA n’est autorisée que pour les couples hétérosexuels. Mais pour 31 % des personnes interrogées, elle serait accessible aux couples de femmes homosexuelles et aux femmes célibataires (33 %). Les Français sont davantage informés d’un point de vue médical puisque 68 % d’entre eux savent que la PMA permet aux couples dont l’un des conjoints (ou les deux) a/ont une maladie grave de ne pas la transmettre à l’enfant.Un Français sur 3 pense que la PMA est une technique contre-natureLes idées reçues apparaissent quand il s’agit de parler éthique. Si 86 % des Français déclarent que la PMA est “un vrai progrès pour les couples infertiles“, ils sont en revanche 64 % à penser qu’elle “pourrait conduire à une sélection des embryons“. Pire encore, plus d’un Français sur 3 (33 %) considère la PMA comme une technique contre nature et comme un frein à la construction de l’identité de l’enfant issu de dons.Comment les Français s’informent-ils sur la PMA ?Seul 1/3 des Français (32 %) s’estiment informés sur la PMA en France.  Les gynécologues seraient les plus sollicités pour obtenir des infos (cités par 73 % des sondés). Internet serait la source privilégiée des plus jeunes.La PMA à l’étrangerEn France, la PMA reste très encadrée d’un point de vue légal, ce qui pousse certains Français à se rendre dans un autre pays pour avoir un enfant. Interrogés sur ce point, plus de 8 Français sur 10 considèrent que “la plus grande souplesse de la législation est le principal avantage de la PMA à l’étranger“. Les personnes interrogées mettent aussi en avant la facilité de prise en charge et le processus moins compliqué. Ainsi, les Français sont 38 % à envisager d’aller à l’étranger en cas de

problèmes d’infertilité. Les personnes ayant déjà été concernées par la PMA, personnellement ou dans leur entourage, seraient même 55% à y penser.Annabelle IglesiasSource : Sondage Opinion Way pour la Clinique Eugin réalisé du 3 au 10 juin 2015 auprès d’un échantillon représentatif de 1000 Français âgés de 18 ans et plus.Click Here: camisetas de futbol baratas

NewSimulationShoes News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *