Le laboratoire Sanofi-Pasteur vient de lancer une étude sur un vaccin contre la bactérie Clostridium difficile, l’une des premières causes d’infections nosocomiales en Europe et en Amérique du Nord.

Les infections nosocomiales à C. difficile représentent un problème de plus en plus préoccupant dans de nombreux pays industrialisés, notamment aux Etats-Unis, au Canada et en Europe. Selon le laboratoire Sanofi-Pasteur, on estime à 500 000 le nombre de cas annuels d’infections à C. difficile rien qu’aux Etats-Unis avec un coût de 2,5 milliards d’euros pour les systèmes de santé. Pour l’Union européenne, dont la population se situe autour de 460 millions d’habitants, on estime les coûts en soins de santé à près de 3,4 milliards d’euros par an.L’étude en cours en Grande-Bretagne porte sur la sécurité et l’efficacité du vaccin candidat contre Clostridium difficile de Sanofi Pasteur. Elle succède à une première phase d’étude préliminaire.Actuellement, le traitement de ces infections repose sur des antibiotiques mais cette stratégie favorise l’émergence de résistances, aussi bien chez Clostridum difficile que chez d’autres bactéries. “Associée à une utilisation plus rationnelle des antibiotiques et au respect des mesures de prévention, la vaccination pourrait s’avérer très efficace pour combattre les pathologies intestinales causées par C. difficile“ a déclaré Barry Cookson, Directeur du Laboratoire des infections nosocomiales, Centre de lutte contre les infections à la Health Protection Agency et principal investigateur de l’étude.Source : Communiqué de Sanofi-Pasteur – 17 février 2009Click Here: United Kingdom Rugby Jerseys

NewSimulationShoes News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *