L’avenir de la tenniswoman Tatiana Golovin semble incertain. La jeune femme de 20 ans souffre de douleurs dans le bas du dos, des douleurs qui pourraient compromettre son avenir dans l’univers de la petite balle jaune. Pour le moment l’intéressée n’a pas fait de déclaration, mais d’après son attaché de presse, “elle garde un moral d’acier“.

Stoppée en pleine gloire Tatiana Golovin ? Possible. La sportive que l’on n’a pas revue sur un court depuis le 11 mai dernier, n’est pas certaine de pouvoir revenir. Une inflammation chronique de la colonne vertébrale empêche Tatiana de se remettre au sport. La Française a dégringolé au classement mondial, passant la saison dernière à la 251ème place alors qu’elle encore était 12ème en février dernier.
La cause de cette chute brutale ? En pleine préparation hivernale, la sportive a dû s’arrêter à cause de ses douleurs dorsales et on murmure qu’il s’agirait d’un mal bien plus profond qu’un simple mal de dos. Elle pourrait souffrir d’un problème rhumatismal sérieux appelé spondylarthrite ankylosante. Si c’est le cas, la carrière de la tenniswoman pourrait être fortement compromise.
Interrogé par le magazine L’Equipe, Thierry Hermel, l’ancien médecin de l’équipe de France a expliqué que “cette maladie agit dans un contexte génétique particulier et développe des mécanismes inflammatoires.“ Pour lui, le “sportif de haut niveau sujet à cette maladie aura une carrière en dents de scie“.Une carrière en dents de scie peut-être, mais pas de retraite prématurée car Tatiana Golovin n’envisage pas d’arrêter le tennis. Elle a confié à L’Equipe : “Si j’avais 26 ou 27 ans je me poserais des questions, mais je n’en ai que 20, alors pas question d’arrêter !“Pour occuper ses journées, Tatiana va poser en maillot de bain pour le numéro spécial de la revue américaine Sports Illustrated. La séance photos est prévue en République Dominicaine, une façon plutôt agréable de rebondir.© LYDIE/NIKO/SIPAClick Here: los jaguares argentina

NewSimulationShoes News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *