Les enfants sont des proies trop faciles pour les sectes ! Telle est la conclusion du rapport « L’enfance volée. Les mineurs victimes des sectes », publié par la commission d’enquête de l’Assemblée. Ce serait 60 000 à 80 000 enfants qui vivraient ainsi dans un environnement sectaire en France, dont 45 000 chez les seuls témoins de Jéhovah. Et le rapport insiste sur les problèmes spécifiques de ces bambins : scolarisation hasardeuse, manque d’accès aux soins, risques de troubles psychologiques… Le document épingle les pouvoirs publics, jugés souvent laxistes.
Le rapport préconise 50 mesures pour essayer de protéger les mineurs, parmi lesquelles :
– un meilleur contrôle des modalités d’enseignement à domicile (autorisé uniquement pour des raisons « réelles et sérieuses ») ;
– un contrôle médical plus systématique des enfants scolarisés ou non ;
– des sanctions pour les refus de vaccination ;
– la possibilité pour les médecins de passer outre les refus médicaux des parents (notamment pour le problème des transfusions chez les témoins de Jéhovah) ;
– un meilleur contrôle des activités de psychothérapeute ;
– une refonte des droits des grands-parents (qui pourront saisir le juge en cas de problème)…
Certes, ces mesures peuvent sembler bien faibles par rapport aux risques que peut courir l’enfant dans certains mouvements sectaires. Mais c’est un premier pas qui devrait permettre de mieux protéger ces petites victimes. On regrettera néanmoins que la commission n’ait pas proposé de liste des organismes sectaires qui menacent directement les enfants. Source : Rapport « L’enfance volée. Les mineurs victimes des sectes », publié par la commission d’enquête de l’assemblée, décembre 2006Click Here: camiseta river plate

NewSimulationShoes News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *