Les médecins qui recommandaient aux enfants asthmatiques depratiquer la natation pour les bienfaits de l’air chaud ethumide sur les bronches vont devoir réviser leurs conseils.Une étude récente établit un lien entrel’apparition de l’asthme et les produits chlorésutilisés dans les piscines pour détruire lesbactéries.
L’équipe du Dr Alfred Bernard, responsable del’unité de Toxicologie industrielle del’Université catholique de Louvain a mesuré laprésence de certaines protéines, des “surfactants“,dans le sang de 16 enfants et 13 adultes avant l’expositionau chlore dans une piscine couverte et deux heures après. Lerôle de ces protéines est de diminuer leséchanges gazeux dans les alvéoles et des’opposer au passage de liquide séreux dans lestissus. Il apparaît que le simple fait d’êtreassis au bord du bassin pendant une heure contribue àélever les taux de surfactants.
Les relations entre le risque d’asthme et lafréquentation régulière de piscine ontégalement été mises en évidenceà partir de l’étude rétrospective dedonnées reposant sur l’observation de 1 881 enfantsâgés de 7 à 14 ans.
Le contrôle de la qualité de l’eau pourrait doncutilement se compléter par celle de la qualité del’air. Le choix des responsables de l’hygiènedes établissements devrait également se porter surdes produits désinfectants non-chlorés.
Source : Lung hyperpermeability and asthmaprevalence in schoolchildren: unexpected associations with theattendance at indoor chlorinated swimming pools, Occup Environ Med.Juin 2003 60(6):385-394.Click Here: cheap all stars rugby jersey

NewSimulationShoes News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *