Les organismes génétiquement modifiéscontinuent de défrayer la chronique. Après le soja,le maïs et autres plantes, les professionnels del’agroalimentaire s’attaquent au poisson. En effet, unefirme américaine a mis au point un saumongénétiquement modifié, afin de grossir plusvite.
Car le problème avec le saumon, c’est qu’il negrandit pratiquement qu’en été et «stagne » en hiver. Pour remédier à cela, leschercheurs ont introduit dans son patrimoinegénétique un brin d’ADN d’un autrepoisson, le tacaud, qui commande la libération d’uneprotéine « antigel ». Cette substance permetà cet animal de survivre au froid de l’hiver. Lesscientifiques ont accolé le brin d’ADN en questionà un gène qui permet de fabriquer l’hormone decroissance chez le saumon. Ce montage a donc permis, à lamanière d’un interrupteur, d’« allumer» tout l’hiver le gène de cette hormone, afinqu’elle soit produite en continu. Le saumon nes’arrête plus de grandir durant toutel’année et atteint ainsi son poids adulte en deux foismoins de temps.
Aux Etats-Unis, la firme qui l’a mis au point adéjà demandé à la Food and DrugAdministration (autorités sanitaires) l’autorisationde mettre sur le marché ce nouveau saumon. Cela aprovoqué de nombreux remous et une commissiond’experts s’est réunie pour examiner laquestion. Elle a rendu ses conclusions fin janvier,s’inquiétant du croisement avec les espècessauvages et de la dissémination éventuelle de cesgènes dans la nature. Pour l’instant, la FDA adécidé de faire suivre au saumon un processusd’évaluation identique à celui d’unmédicament. S’il franchit avec succès toutesles étapes, il devrait être dans les assiettesaméricaines d’ici deux ans. Il lui restera alorsà traverser l’Atlantique…
Source : communiqué d’Aqua BountyFarms et du comité Pew Initiative on Food and iotechnologyClick Here: Bape Kid 1st Camo Ape Head rompers

NewSimulationShoes News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *