Le 25 octobre 2002, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé(Afssaps) a recommandé l’utilisation du paracétamol en première intention chez l’enfant, en raison de sa bonne tolérance aux doses thérapeutiques (à la posologie de 60 mg/kg/j en 4prises, soit 15 mg/kg toutes les 6 heures) et d’une efficacité comparable à l’aspirine. Cette recommandation fait suite à la mise en garde de la Medicines Control Agency (MCA-homologue de l’Afssaps au Royaume-Uni).
Le 23 octobre 2002, la MCA a recommandé de ne pas administrer sans avis médical l’aspirine chezl’enfant de moins de 16 ans, contre 12 ans auparavant. Ce nouvel avis fait suite à la survenue chez des adolescents de quelques cas du syndrome de Reye, une maladie rare mais très grave touchant le foie et le cerveau. Un lien entre la prise de ce médicament au cours d’un épisode viral aigu et la survenue de cette maladie a été démontré aux Etats-Unis, au début des années 1980.
Depuis 1998, les recommandations aux patients rappelaient :
– En cas de maladie virale, comme la varicelle ou un épisode d’allure grippal : ne pas administrer d’aspirine à un enfant sans l’avis d’un médecin;
– En cas d’apparition de trouble de la conscience ou du comportement et de vomissements chez un enfant prenant de l’aspirine, prévenez un médecin.
La version réactualisée précisera que cette maladie “très rare“ comporte un “risque vital“ et que l’aspirine ne devra être administrée chez ces enfants que sur avis médical, lorsque les autres mesures ont échoué.
Attention cependant, de nombreuses infections virales peuvent s’accompagner de fièvre et de vomissements. Pas de panique, une étude réalisée entre 1995 et 1996 n’a recensé que 8 cas chez des enfants de moins de 15ans prenant de l’aspirine.
Source : Communiqué de l’Afssaps du25 octobre 2002
Communiqué de Medicines Control Agency du 22 octobre 2002

NewSimulationShoes News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *