Pour certains, le cri d’un nourrisson est un bruit insupportable, pour d’autres, la douce musique du bonheur… Tout est subjectif bien évidemment mais saviez-vous que les bébés auraient tendance à pleurer dans la langue de leur mère ? C’est du moins ce que suggère une étude allemande.

On sait depuis plusieurs années que le foetus peut mémoriser des sons du monde extérieur dans les 3 derniers mois de la grossesse. Il serait particulièrement sensible aux mélodies musicales et vocales. D’où l’intérêt de parler au bébé pour qu’il se familiarise avec la voix de leurs parents. Ou de lui faire écouter de la douce musique pour en faire un véritable mélomane…
Mais selon les chercheurs de l’université de Würzburg, en Allemagne, ils seraient même capables de s’approprier les nuances des accents de leurs parents pour les reproduire à travers leurs charmants petits cris. Selon le Dr Wermke, qui a dirigé l’étude, “ce qui motive les nouveau-nés, c’est d’imiter le comportement de leur mère pour l’attirer et encourager la création de liens“. Malins ces bébés…
Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont analysé les cris de 60 bébés âgés de 3 à 5 jours, nés de familles parlant français ou allemand. Leurs analyses ont révélé des différences notables dans la structure mélodique de leurs pleurs qui correspondent en fait à leur langue maternelle.
Résultat, il semble que les petits Français pleurent avec un accent haut et les petits Allemands avec une inflexion tombante. Les bébés n’auront de cesse de nous étonner, parce qu’en un sens, cela signifie qu’ils sont capables d’apprendre dès la vie foetale, alors même que le premier mois de vie de l’enfant est plus conditionné par des réflexes qu’autre chose.
Faites-donc bien attention à ce que vous laissez entendre à votre bébé…  Yamina Saïdj Source  : “Newborns’ cry melody is shaped by their native language“, K. Wermke et al, Current Biology 2009, 5 novembre

NewSimulationShoes News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *