Le défilé militaire du 14 juillet 2019, qui regroupe chaque année des milliers de curieux aux abords des Champs-Elysées, a été perturbé par une petite poignée de Gilets Jaunes ayant multiplié les sifflets et slogans hostiles aussi bien au président Emmanuel Macron qu’aux forces de l’ordre. Qu’à cela ne tienne, le chef de l’Etat et son épouse Brigitte Macron ont tenu la barre pour cette 139e édition de la Fête Nationale.

Debout au côté du général François Lecointre (chef d’État-Major des armées) à bord d’un Camion ACMAT VLRA découvert, Emmanuel Macron a remonté la célèbre avenue parisienne pour se rendre jusqu’à la tribune présidentielle installée sur la place de la Concorde.

Dans la tribune présidentielle, Emmanuel et Brigitte Macron, impeccable dans une robe blanche à manches longues, escarpins blancs aux pieds et jolis bijoux en argent, étaient entourés du Premier ministre Edouard Philippe, du ministre de la transition écologique François de Rugy – serein malgré le #HomardGate qui le touche depuis plusieurs jours -, de Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat, chargée de l’Egalité des femmes et des hommes, de Sibeth NDiaye, secrétaire d’État auprès du Premier ministre et Porte-parole du gouvernement ou encore de la maire de Paris Anne Hidalgo, de la chancelière allemande Angela Markel…

Ils ont pu assister à la parade militaire, à des démonstrations de matériels ou encore au survol d’avions reproduisant les couleurs tricolores dans le ciel de Paris.

Dès la fin du défilé, des dizaines de personnes, dont des Gilets Jaunes, manifestaient sur les Champs-Elysées dans un face à face tendu avec les forces de l’ordre. Des barrières de sécurité ont été renversées, des poubelles incendiées et les forces de l’ordre ont effectué à plusieurs reprises des tirs de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants.

Comme le souligne l’AFP, des figures emblématiques du mouvement de contestation ont été interpellées à l’instar de Jérôme Rodrigues et Maxime Nicolle. Ils ont été placés en garde à vue pour “organisation d’une manifestation illicite“. Au total, 152 personnes ont été interpellées par les forces de l’ordre en marge du défilé, a indiqué la préfecture de police.

Thomas Montet

Click Here: west tigers rugby store

NewSimulationShoes News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *